Joomla TemplatesBest Web HostingBest Joomla Hosting

FESPACO 2013 : les 12 meilleurs films seront projetés à Ouahigouya

Du 05 au 08 juin 2013, les populations de Ouahigouya et celles de la région vivront le 23e édition du Festival panafricain du film et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). C’est la substance d’une conférence de presse donnée par la structure organisatrice, la Biblioteca Olvido, au matin du vendredi 10 mai 2013, dans ses locaux.

Une douzaine des meilleurs films primés par le 23ème FESPACO, des conférences, des concerts, des débats après projection, des animations populaires, une rue marchande. Le menu de ce mini festival est alléchant.

Selon la directrice générale de la Biblioteca Olvido, Asséto Ouédraogo, génitrice de cette idée, l’objectif est de faire vivre sur place, par les habitants de Ouahigouya et de son hinterland, l’ambiance festive de la 23ème biennale du cinéma africain qui s’est tenue à Ouagadougou, du samedi 23 février au 2 mars 2013. D’où le partenariat avec le FESPACO pour cette aventure.

« Au delà se son caractère festif, le ‘’FESPACO de Ouahigouya’’ permettra de promouvoir le cinéma africain en général et celui burkinabé en particulier » foi de la DG d’Olvido. A cet effet, il s’agira, selon elle, de favoriser la diffusion de films de chez nous ; permettre des rencontres entre professionnels du 7ème art burkinabé entre eux d’une part, et entre eux et les populations d’autre part. Elle a précisé également qu’en dépit des contraintes budgétaires, des partenaires ont promis s’engager à ses côtés pour la concrétisation de cette idée « Nous avons le soutien du Gouverneur de la région du Nord qui sera d’ailleurs patron de la manifestation, avec celui du maire de la commune de Ouahigouya pour le parrainage. Mme Tamboura, DG de la loterie nationale burkinabé sera la marraine. Le groupe PETROFA également s’est déjà signalé comme soutien. C’est dire que sur le plan moral, nous avons des motifs de satisfaction et les en remercions déjà ».

Les élèves et les étudiants de la ville de Ouahigouya sont la cible privilégiée pour les projections – débats. Ils sont conviés à prendre toutes les dispositions nécessaires pour s’approprier cet événement qui « sera pour eux l’occasion de discuter avec les professionnels du cinéma burkinabé qui seront à Ouahigouya. Ils auront à débourser juste cinq cent francs CFA pour les droits d’entrée contre mille francs, le prix officiel du ticket d’entrée pour chaque film ».

Côté sécurité, les conférenciers du jour ont laissé entendre que des dispositions sont prises de concert avec les institutions habilitées afin que le festival se déroule en toute quiétude.

Au finish, il est demandé à toutes les populations à faire sienne cet événement qui va aussi promouvoir l’image de marque de la commune de Ouahigouya. Leurs suggestions et idées sont attendues à Olvido à cet effet.

Mis à jour (Vendredi, 10 Mai 2013 13:36)

 
Villes jumelées